LE KOKEDAMA : LA PLANTE DÉCO QU’IL VOUS FAUT !

Potager interieur, potager d'interieur potager DIY, potager d'appartement, potager design

 

Après le potager d’intérieur, laissez nous vous présenter le Kokédama.


La « mousse boule » ou littéralement, kokedama en japonais est apparu dans les années 1990 au Japon. Cet art floral provient de techniques nipponnes ancestrales. Il sera parfait pour la déco de votre appartement !

Il s’agit d’une plante qui ne pousse, non pas dans un pot en plastique ou en terre cuite, mais dans une jolie sphère, composée d’argile et enveloppée de mousse.

Dans la « pot » d’un kokedama…

Pour réaliser un kokedama vous aurez besoin :

  • D’une plante résistante et peu exigeante ! Plantes grasses comme le ficus ou l’asparagus
  • De terreau
  • D’argile (l’argile de poterie convient)
  • De sphaigne, au rayon orchidée des jardineries, pour réaliser le substrat (dico des non-jardiniers : substrat = la terre)
  • De fil fin noir en coton, disponible dans les grandes surfaces
  • De mousse que vous pourrez trouver à l’orée d’une forêt avoisinante…ou au pied d’un arbre si vous êtes moins téméraire

20 minutes top chrono :

  • Préparer le substrat

Voici deux différentes techniques pour réaliser le substrat :

  • Pour les flemmards, on peut trouver du substrat prêt à l’emploi sur des sites spécialisés comme L’art du Kokedama pour 9€.
  • Sinon, vous pouvez le fabriquer en mélangeant 1/3 de terreau, 1/3 d’argile et 1/3 de sphaigne

Potager interieur, potager d'interieur potager DIY, potager d'appartement, potager design

Trempez une boule d’argile dans de l’eau, y ajouter le terreau et la sphaigne hachée. Le résultat doit être collant, malaxez la pâte afin que l’argile soit malléable et que tous les composants se mélangent correctement. Prenez 5 minutes pour malaxer le mélange et apprécier le bruit comparable à celui de vos bottes sur le sol trempé d’une forêt bretonne.

  • L’assemblage

Dépotez votre plante et enlevez toute la terre des racines. Si le système racinaire est trop volumineux, n’hésitez pas à couper le tiers voire la moitié de leur longueur, il ne faut pas que le volume de la boule soit disproportionné par rapport à la taille de la plante.

Potager interieur, potager d'interieur potager DIY, potager d'appartement, potager design

 

Il faut à présent mettre le  substrat autour des  racines.

Disposez le substrat en  formant une boule  régulière (plus petite que  celle que vous souhaitez  car l’épaisseur de la  mousse viendra grossir la boule).

Potager interieur, potager d'interieur potager DIY, potager d'appartement, potager design

Nettoyez la mousse de tous les parasites qui menacent de se nourrir de votre plante : retour en enfance, partez à la chasse aux limaces !

Il se peut que la mousse soit trop épaisse, il faut donc désépaissir la couche brune avec des ciseaux.

Enveloppez la boule avec plusieurs morceaux de mousse.

Potager interieur, potager d'interieur potager DIY, potager d'appartement, potager design

Ficelez le tout en faisant plusieurs tours sans pour autant faire de votre plante un rôti, cela doit rester discret !

Votre kokedama est terminé, il vous suffit de l’arroser généreusement.

Posez votre kokedama sur une soucoupe, une assiette ou une plaque d’ardoise.

Potager interieur, potager d'interieur potager DIY, potager d'appartement, potager design

Longue vie au kokedama

Voici quelques conseils d’entretien.

Pensez à arroser votre kokedama régulièrement : si la mousse est sèche, il faut arroser, si elle est humide, ce n’est pas la peine. Deux possibilités, vous pouvez directement tremper la mousse dans l’eau ou arroser au pied des tiges.

Il ne faut pas pour autant détremper le kokedama, car un surplus d’eau dégoulinant dans la soucoupe risque de provoquer divers dangers : 

  • Pourriture de la mousse
  • Délitement du substrat
  • Pourriture des racines de la plante

Il faut donc penser à vider la soucoupe après chaque arrosage.

Protégez votre kokedama de la lumière directe et du vent.

N’oubliez pas de dire tous les jours konichiwa à votre plante. Et après tous ces efforts, un petit shot de saké est de rigueur.

Sayōnara !